journal antilles Aujourd'hui mercredi 20 novembre 2019 www.ntilles.com  

Non-lieu dans le dossier des onze prévenus guyanais

Publié le vendredi 16 février 2001

 Dans l'affaire de la tentative d'incendie de la résidence du procureur Beck, à Cayenne en novembre 96, les magistrats de la Chambre d'instruction de la Cour d'appel de Fort-de-France ont confirmé mardi 13 février le non-lieu rendue l'année dernière.
Les magistrats de la Chambre d'Instruction de la Cour d'appel de Fort-de-France ont montré du doigt les nombreuses carences dans l'instruction de ce dossier. Visiblement ils ont suivi le réquisitoire de l'avocat général, qui avait confirmé l'ordonnance de non-lieu rendu le 16 février 2000 par le juge Coquizart. Dans ses réquisitions, Jules Guers a estimé qu'il n'y avait pas suffisamment de charges permettant d'engager des poursuites pénales contre les onze personnes mises en causes, parmi lesquels des indépendantistes guyanais, comme Alain Michel, le leader du PNPG. Petit rappel des faits, dans la nuit du 11 au 12 novembre 1996, une bande d'émeutiers avait tenté d'incendier la maison du procureur alors que sa femme se trouvait dans le domicile. 
L'arrêt de la Cour d'appel de Fort de France ne va peut être pas mettre un terme à cette affaire, puisque Jean-Luck Beck avait fait appel de l'ordonnance de non-lieu rendue par Dominique Coquizart le 16 février 2000. Il pourrait donc bien se pourvoir en Cassation.