journal antilles Aujourd'hui mardi 18 décembre 2018 www.ntilles.com  

Alain Vivien en tournée en Guadeloupe et en Martinique

Publié le jeudi 12 avril 2001

 Le président de la mission de lutte contre les sectes qui a été créée en 1998 est venu dans les deux départements français des Antilles afin de préciser la fonction de la MILS. Une visite importante à une période où les sectes sont en forte recrudescence dans les îles.
Nous l'avons rencontré.

Antillesnews.com : Alain Vivien pouvez-vous nous préciser le but de votre visite en Martinique et en Guadeloupe ?
Alain Vivien : Je crois que depuis l'instauration de cette Mission de Lutte contre les Sectes en 1998, l'un des premiers soucis a été de couvrir la problématique de l'outremer ce qui n'avait jamais été fait par les rapports parlementaires antérieurs. Je me suis déplacé avec des collaborateurs. Je reviens cette année. Je reviendrai par la suite ou d'autres collaborateurs viendront, de telle manière que nous établissions d'abord un premier bilan du sectarisme et qu'en même temps nous examinions au cas par cas les problèmes que cela pose, en liaison avec les services de l'état, les collectivités territoriales et aussi le concours des associations de victimes ou d'aide aux victimes.

Antillesnews.com : Quel état des lieux faites-vous en Martinique et en Guadeloupe ?
Alain Vivien : Il ne faut pas faire d'amalgame. Il y a des sectes que nous qualifions à la mission d'absolu, c'est à dire des sectes qui souhaitent détruire les valeurs de notre démocratie et les remplacer par des contre valeurs que nous ne pouvons pas accepter, élitistes, racistes ou autres. Il y a aussi des mouvements qui sont d'origines philosophiques ou religieux incontestables qui sont donc des confessions ou des mouvements humanistes mais qui ont des aspects sectaires, dans ce cas là ce n'est pas la totalité du mouvement qui est à condamner mais ce sont ses aspects sectaires qu'il faut corriger et le cas échéant réprimer. Il y a aussi un certain nombre de mouvements nouveaux, émergents que personne ne connaît. La plupart d'entre eux sont sans doute tout à fait loyaux à l'égard des Institutions des Droits de l'Homme mais comme on ne les connaît pas, il faut tout de même avoir une certaine vigilance pour qu'il n'y ai pas d'erreur.

Antillesnews.com : La Martinique a connu deux affaires le mois dernier qui ont fait la une de l'actualité, on a constaté que la population avait réagit contre les activités de ces deux organisations. Qu'en pensez-vous ?
Alain Vivien : Je crois que ces manifestations sont souhaitables et heureuses. Elles sont nouvelles en tout cas puisque par le passé, je crois que l'opinion n'avait pas été vraiment attentive à ces manifestations de sectes. Je crois que l'opinion martiniquaise elle est comme l'opinion métropolitaine, que l'on comprend de mieux en mieux la dangerosité de ces mouvements et elle s'exprime en manifestant en protestant, en saisissant les pouvoirs publics. C'est donc une bonne chose. Bien entendu, il faut que l'examen des affaires soient dans la cadre de l'état de droit. Il ne nous appartient pas à la mission de porter un jugement. Pour l'une de ces affaires que vous avez cité, puisque le procès est ouvert, que ses deux gourous ou leaders ont été sous mandat de dépôt par les autorités judiciaires, c'est aux magistrats de se prononcer pour d'autres affaires, nous avons le même comportement. Ce qui nous apporte beaucoup c'est la prévention, autrement dit d'alerter sur les risques de telles manières que les gens ne tombent pas dans ces pièges.

Adresses utiles :
CCMM-Centre Roger Ikor
Centre de documentation, d'éducation et d'action Contre les Manipulations Mentales
138, avenue Félix Faure-75015 PARIS
Tél : 01 53 98 73 98 Fax : 01 53 98 73 99

UNADFI
Union Nationale des Associations de défense de la Famille et de l'Individu
10, rue du Père Julien Dhuit-75020 PARIS
Tél : 04 47 97 96 08 Fax : 01 44 62 80 40

ISSUE (Mouvement Etudiant)
Info-Secte Spéciale Université et Ecoles 
BP 3019 - 69394 Lyon Cedex 03
Tél : 04 72 43 82 29 Fax :04 72 44 37 53
Mail: issue@caramail.com
72 rue Myrha 75018 PARIS
Mail : issue-paris@caramail.com

GEMPPI
Groupe d'Etude des Mouvements de Pensées en vue de la Prévention de l'Individu
BP 2416 - 13215 Marseille Cedex 02
Tél/Fax : 04 91 08 72 22

Antillesnews.com : Vous avez assisté à une réunion en Martinique avec les différents personnels de l'éducation national, c'est un milieu très touchée par les sectes ?
Alain Vivien : Je crois que c'est plutôt satisfaisant, d'autant plus que les parlementaires ont voté une loi qui permet à l'éducation nationale désormais de surveiller tout type d'enseignement qu'il soit public, privé sous contrat, ça c'était déjà le cas, mais désormais l'enseignement privé sans contrat et le cas des familles qui préfèrent n'inscrire leurs enfants nulle part durant la scolarité obligatoire est maintenant sous le regard de l'éducation nationale. Donc de ce point de vue, de grand progrès sont fait. Il reste que quelques cas isolés, des tentatives de prosélytisme. Les cadres de l'éducation nationale sont capables de réagir et prendre des sanctions.