journal antilles Aujourd'hui jeudi 28 mai 2020 www.ntilles.com  

Vers l’enseignement d’un Capes Créole ?

Publié le mercredi 4 octobre 2000

 Tous les espoirs sont permis pour les défenseurs de la langue créole. Ils ont reçu le soutien du tout nouveau recteur de l’Académie, Michel MORABITO lors de la première rencontre qu’ils ont eu au siège de Terreville, à Schoelcher.
Une réunion au cours de laquelle les membres du GEREC (groupe d’études et de recherches en espace créolophone) amené par leur directeur, Jean BERNABE et l’écrivain Raphaël CONFIANT, sont venus une nouvelle fois défendre l’idée d’un véritable CAPES créole.
Un diplôme qui serait l’émanation de toutes les valeurs du patrimoine local, et non pas un CAPES mâtiné d’un peu de créole comme l’a précisé la délégation du GEREC.
La rencontre a somme toute été jugée positive car Michel MORABITO s’est dit prêt à appuyer la création d’un tel CAPES auprès de Jack LANG, le ministre de la culture.
Jean BERNABE et Raphaël CONFIANT ont d’ailleurs noté en sortant de la table de rencontre, que le recteur qui avait officié en Bretagne, avait parfaitement saisi la question des langues régionales. Si le directeur du GEREC n’a pas dissimulé sa satisfaction, l’avis plus pondéré de la part de Raphaël CONFIANT. L’écrivain veut se souvenir que si le recteur a changé et que celui là semble plus ouvert que ses prédécesseurs, il n’en demeure pas moins que ces conseillers qui sont autour de lui au rectorat sont restés et qu’ils sont hostiles au CAPES créole. En somme, une victoire pour le GEREC après cette rencontre, mais l’essai reste à transformer… auprès du gouvernement français.