journal antilles Aujourd'hui mercredi 16 janvier 2019 www.ntilles.com  

Brèves des Antilles (Martinique, Guadeloupe, Guyane, etc.)

Martinique | Guadeloupe | Guyane | Toutes les brèves

Affaire SODEG pas vraiment fini
Société | jeudi 19 avril 2001 | Guadeloupe
Comme il fallait s’y attendre l’ensemble des condamnés dans l’affaire du plus gros scandale financier qu’ait connu la Guadeloupe ont interjeté appel. Excepté José Seymour, Maurice Komla et son épouse Henriette, Philippe Michaux, l’ancien directeur de la SODEG, et Serge Broch, ancien directeur administratif et financier de la société ont donc fait appel des peines requises en première instance à leur encontre à la mi-janvier par le tribunal correctionnel de Basse-Terre... Le ministère public a également interjeté appel, alors que la décision du tribunal avait pourtant outrepassé les réquisitions du Parquet en première instance. Rappelons tout de même que dans cette affaire de détournement de fonds que quelque 71 millions de francs avaient été détournés.

Mouvement de grève à la GETELEC
Société | jeudi 19 avril 2001 | Guadeloupe
Les salariés de GETELEC affiliés l’UGTG Bâtiment ont lancé un mouvement de grève pour dénoncer des pratiques qu’ils estiment plus que douteuses de la part de leur direction. Ils indiquent que les menaces verbales, les courriers d’intimidation seraient les nouvelles méthodes instaurées par la direction pour selon les salariés “casser du gréviste”. Les grévistes exigent le respect du protocole d’accord signé le 29 mars dernier, à l’issue de deux semaines de grève, la régularisation de la situation des intérimaires, la réactualisation de la prime de vacances, la définition d’un calendrier sur les 35 heures.

Pour une tarification aérienne spécifique aux doms
Société | mercredi 11 avril 2001 | Guadeloupe
Au Conseil général, les élus de la commission permanente ont donné carte blanche à Jacques Gillot, le président de l’assemblée départementale pour que ce dernier interpelle la direction générale d’Air France aux problèmes rencontrés par les domiens qui veulent voyager. Jacques Gillot, estime qu’il n’est pas normal que les étudiants domiens ne bénéficient pas de tarifs réduits, contrairement à leurs homologues de métropole : « Nous pensons que mettre un billet Pointe-à-Pitre / Paris et retour à 8.400 francs pendant les vacances scolaires interdit à certaines familles de permettre à leurs enfants étudiant en métropole de revenir sur leur île natale, se ressourcer dans leur pays. Je dois bientôt rencontrer le directeur général d’Air France, M. Mariani, afin de pouvoir rétablir la réduction tarifaire qui existait en son temps en faveur de nos étudiants… Tenant compte des trains de mesures mis en œuvre par le gouvernement de M. Jospin pour limiter les handicaps sur le territoire national, je vais également interpeller le gouvernement pour qu’il puisse intervenir à ce niveau. »

L’usine de Grand’Anse est aussi en panne
Economie | mardi 10 avril 2001 | Guadeloupe
La campagne sucrière semble mal parti pour les acteurs de l’industrie cannière en Guadeloupe. Apres l’usine Gardel au Moule, c’est l’usine sucrière de Grand’Anse ( Marie Galante) qui a dû arrêter ses machines, à cause d’un incident technique qui paralyse le moulin et de ce fait plus aucun broyage des cannes n’est possible. Gérard Delvecchio le directeur de l’usine a demandé aux planteurs marie-galantais d’interrompre la coupe de leurs cannes.

La grogne des pompiers de Basse-Terre
Divers | mardi 10 avril 2001 | Guadeloupe
Les sapeurs-pompiers de Basse-Terre sont mobilisés aujourd’hui mardi 11 avril, pour dénoncer le récent arrêt de la Cour d’appel confirmant les peines prononcées en première instance en 1999 contre Jean Bazire et André Beaugendre. Ces deux sapeurs-pompiers ont été condamnés pour « faute grave et défaut de maîtrise » lors de l’incendie d’un immeuble de la rue Peynier, à Basse-Terre en 1994, qui avait fait 7 victimes. Les pompiers en grèves aujourd’hui fustigent ces peines de 24 mois et 15 mois de prison avec sursis prononcées à l’encontre de leurs collègues. Selon Charles Balley de la CGTG Pompiers, « Nous nous élevons contre cet arrêt de la Cour d’appel, affirmant que nous avons toujours fait notre travail au mieux de nos moyens, en nos âme et conscience…Le juge d’appel a fondé son arrêt sur la loi du 10 juillet 2000, qui définit les délits non impersonnels. En se fondant sur cette loi, le juge fait du coup de nos collègues des criminels. Cela, nous ne pouvons pas l’accepter. À nos yeux, ces pompiers n’ont fait que remplir leur mission et ne sont pas des criminels. »

Renforcement du plan de restriction de l’eau
Société | vendredi 6 avril 2001 | Guadeloupe
Depuis quelques semaines la Guadeloupe est frappé par une vague de chaleur quasiment sans précédent ce qui a amené les autorités préfectorales à renforcer les restrictions d’eau dans l’archipel guadeloupéens. Ce nouveau plan sécheresse prévoit : La suppression de l’irrigation des cultures passe globalement de 2 jours à 3 jours par semaine, et à partir du 20 avril, on ne pourra plus irriguer qu’un jour sur deux. En ce qui concerne l’eau potable, 10 secteurs sont désormais concernés par les coupures d’eau, Goyave s’ajoutant aux autres…Des coupures d’eau de 20h au lieu de 24 tous les 5 jours. Le préfet de région, Jean François Carenco à en outre indiqué : « les utilisations particulières (communes, hôtels pour l’arrosage des pelouses) vont devenir extrêmement limitées, avec un renforcement de l’action de présence et des contrôles pour veiller à l’effectivité de cette mesure… Nous tenons également à une prise en compte particulière, très forte, des soucis des agriculteurs et des éleveurs : un recensement en cours des éleveurs en difficulté du fait de la sécheresse devrait conduire à terme les pompiers à les ravitailler en eau et les services de la Chambre d’agriculture à organiser la distribution de bâches à eau. »

Secousse sismique dans l’archipel guadeloupéen
Divers | vendredi 6 avril 2001 | Guadeloupe
Jeudi matin vers 9 heures 50 minutes une secousse sismique a été largement ressentie en Guadeloupe avec une magnitude de 4.9 sur l'échelle Ritcher qui en compte douze degrés. L'épicentre du séisme était situé à environ 40 km à l'est de Marie-Galante, au moment même où un stage aux risques majeurs était organisé dans la dépendance pour les établissements scolaires afin de sensibiliser les élèves. Notons que cette secousse qui à même été ressenti en Martinique n’a fait aucun dégât.

La rencontre des présidents des 2 assemblées
Politique | jeudi 5 avril 2001 | Guadeloupe
Hier lors d’un rendez-vous tenu secret, Lucette Michaux-Chevry (présidente du Conseil Régional ) et Jacques Gillot (président du Conseil général se sont rencontrés en somme pou avoir un premier contact après la bataille électorale. Les deux présidents sont décidés à travailler de concert pour faire avancer la Guadeloupe. Lucette Michaux-Chevry estime que « Si nous voulons être intelligents, face à la mondialisation en cours, face à notre environnement caribéen, face aux besoins et attentes de la population, il était indispensable de réaliser une union de travail. » Pour sa part Jacques Gillot a déclaré que : « Les Guadeloupéens attendent beaucoup de nous, sur les grands dossiers de l’heure, que nous puissions prendre un certain nombre de décisions cruciales… Il faut trouver la synergie nécessaire pour que la Guadeloupe avance. »

Marie-Galante : Jean-Paul Jerpan inhumé
Divers | lundi 2 avril 2001 | Guadeloupe
Une semaine après la catastrophe aérienne à Saint Barthélémy qui a fait 20 morts l’enquête se poursuit pour connaître les circonstances de ce tragique accident. Le pilote du Twin Otter d’Air Caraïbes a été inhumé samedi au cimetière de Grand-Bourg de Marie Galante. Une foule très importante composée de collègues, de parents, d’amis et d’anonymes a accompagné le pilote guadeloupéen à sa dernière demeure. De nombreuses personnes ont même dû suivre l’homélie du Père Nagras à l’extérieur parce que l’église de Grand-Bourg était devenu trop petite. Une cérémonie pleine d’émotion en particulier lorsque les collègues de Jean-Paul Jerpan ont voulu lui rendre un ultime hommage en survolant l’église à la sortie du cercueil. Rappelons que vingt personnes ont trouvé la mort dans cette catastrophe aérienne…17 passagers, les 2 membres d’équipages et un habitant de Saint Barthélemy…

Affaire Davrain décision mise en délibéré
Société | jeudi 29 mars 2001 | Guadeloupe
Favrot Davrain l’ancien maire de Morne-à-l’Eau qui est accusé de violation du Code des marchés publics devant le tribunal correctionnel de Pointe à Pitre devra attendre le 27 juin prochain pour connaître son sort. Petit rappel des faits, entre 1993 et 1996 la Sarl Soudhron va fournir des repas aux cantines scolaires de la ville à des prix exorbitants et sans qu’aucun marché n’ait été signé entre cette société et la caisse des écoles mornaliennes et aucun appel d’offres n’ait été lancé. Mercredi tout au long des débats, le procureur de la République va tenter de démontrer la responsabilité de Favrot Davrain dans cette affaire. En lui réclamant le versement de 1,7 million de francs de dommages et intérêts, 50.000 francs d’amende et 2 ans de privation de ses droits de vote et d’éligibilité pour violation du Code des marchés publics, dans le cadre de la gestion de la caisse des écoles. La décision du tribunal a été mise en délibéré au 27 juin prochain.