journal antilles Aujourd'hui dimanche 24 mars 2019 www.ntilles.com  

Brèves des Antilles (Martinique, Guadeloupe, Guyane, etc.)

Martinique | Guadeloupe | Guyane | Toutes les brèves

Nouveau drame en Guadeloupe
Société | samedi 10 mars 2001 | Guadeloupe
En Guadeloupe, une femme de nouveau victime de la jalousie meurtrière de son compagnon… Jeudi soir à Grand Camp, Liliane Jacquet, 43 ans, a été tuée à coups de couteau par son concubin. Cette mère de famille laisse derrière elle 3 enfants…Après le meurtre, l’assassin a pris la fuite. Dans la tuerie du Gosier, où une femme enceinte et ses trois enfants ont été lacérés à coups de couteau, le meurtrier présumé d’origine martiniquaise, a été mis en examen pour assassinat et placé en détention.

Drame en Guadeloupe
Société | jeudi 8 mars 2001 | Guadeloupe
C’est un Martiniquais qui est l’auteur présumé de la tuerie qui s’est déroulée en Guadeloupe. L’homme a décimé une famille entière mardi 6 mars dans la commune du Gosier. Il a été arrêté le lendemain dans la matinée. Il devra répondre du meurtre à l’arme blanche d’une femme enceinte et de ses trois enfants. Selon les premiers éléments de l’enquête, il semble que l’homme était le compagnon de la femme et qu’il aurait essuyé un refus après une demande en mariage.

José Moustache inéligible et pourtant candidat !
Politique | jeudi 22 février 2001 | Guadeloupe
Les municipales des 11 et 18 mars nous réserves à n’en pas douter quelques surprises assez cocasses. José Moustache, l’ancien maire d'Anse-Bertrand, qui a été battu en 1995, compte bien mener campagne malgré un jugement confirmé en appel qui l'a déclaré inéligible. En effet l’ancien maire d'Anse-Bertrand qui a été condamné à une faillite personnelle pour une durée de 10 ans par le tribunal mixte de commerce de Pointe-à-Pitre, pour sa gestion passée à la tête de la Semanor. Ce jugement qui a été confirmé en appel en 1998 lui aussi fait son mandat de vice-président du Conseil régional. En toute connaissance de cause José Moustache ne veut rien entendre et a annoncé qu’il entend bien mener son action à terme.

Monseigneur Cabo demande plus de civisme
Société | jeudi 22 février 2001 | Guadeloupe
Dans une lettre ouverte publiée mercredi, l'évêque de la Guadeloupe exhorte "les chrétiens et les femmes et les hommes de bonne volonté à participer activement à la vie politique de la cité". Mgr Cabo rend hommage à ceux qui s'engagent dans l'action politique et dans la gestion des affaires publiques et qu'il est « légitime » de vouloir privilégier telle opinion ou tel modèle de société, pourvu que cette opinion respecte « la dignité et les droits de la personne humaine ». L'évêque de Guadeloupe souhaite par ailleurs que le débat politique se fasse autour d'idées et de programmes et qu'on laisse de côté les attaques personnelles, les calomnies et les injures de bas étages. D’autre part demande plus de civisme aux guadeloupéens, « pour qu'ensemble nous retrouvions des comportements et des attitudes qui manifestent notre volonté de bâtir la cité des hommes, que Dieu veut conviviale et fraternelle ».

Municipales 2001 : Rien n’est fait à Basse-Terre
Politique | vendredi 16 février 2001 | Guadeloupe
Il faudra batailler ferme durant la campagne aux municipales à Basse Terre, puisque le dernier sondage IPSOS-DOM réalisé pour le compte du quotidien local « France-Antilles » sur un échantillon représentatif de quelque 4.000 personnes révèle que 73,7 % des électeurs de Basse-Terre se sont « indécis » quant à leur choix municipal pour les échéances électorales de mars. Si les sondés jugent satisfaisant le bilan de la majorité municipale sortante, ils sont perplexe sur des questions portant sur la lutte contre le chômage, ou encore les impôts locaux. Rappelons que le sénateur maire de Basse-Terre, Lucette Michaux-Chevry, qui est sous le coup du cumul des mandats ne se représente pas.

Malaise au CHU de Pointe à Pitre
Société | mardi 13 février 2001 | Guadeloupe
En Guadeloupe, l’un des acteurs de la lutte contre le cancer démissionne…le docteur Daniel Vacquet, chef des services radiothérapie et oncologie médicale au CHU de Pointe à Pitre, annonce qu’il s’en va, dans une lettre adressée aux administrateurs du centre hospitalier, et au ministre de la santé…Il dénonce les manquements et les insuffisances de son service alors que la restructuration promise se fait attendre…des pénuries si graves selon le médecin, que l’on ment continuellement au patient cancéreux …Une situation insupportable pour ce docteur, qui est également vice président de la ligue guadeloupéenne contre le cancer… pour le président de la ligue, Jacques Henry, si le docteur Vacquet lance ce cri d’alarme, c’est que la situation est effectivement sérieuse.

Affaire Sodeg, délibéré le 6 Avril
Société | samedi 10 février 2001 | Guadeloupe
En Guadeloupe, le tribunal correctionnel de Basse Terre rendra son jugement dans l’affaire SODEG le 6 avril prochain… Le procès s’est finalement achevé hier soir…le procureur de la République a requis 3 ans de prison dont 6 mois ferme pour le directeur de la SODEG, Philippe Michaux…4 ans de prison, dont un an ferme pour Maurice Komla, le responsable d’une entreprise de travaux et de terrassement… Un an ferme également pour José Seymour, le chef-comptable de l’époque…Enfin deux ans avec sursis pour le directeur administratif et financier Serge Broch… Ces quatre hommes étaient considérées par le ministère public comme les organisateurs du détournement de 71 millions de francs.

Les lycéens ont gagné leur bras de fer
Société | mercredi 7 février 2001 | Guadeloupe
Hier la délégation des lycéens et enseignants de Baimbridge qui ont été à la Région Guadeloupe, ont eu gain de cause. Au final les lycéens recevront dans les prochains jours le matériel informatique qui leur avait été promis depuis la rentrée. La présidente de Région, Lucette Michaux-Chevry a estimé: « Il y a eu des commandes qui ont été faites en retard par la collectivité régionale, avec des livraisons qui n’étaient pas conformes aux attentes des lycéens et professeurs. Ce n’était pourtant vraiment pas la peine de descendre dans la rue pour des questions que nous avons réglées après quelques minutes de discussion convenable. » De son côté, Léonce Léonidas, le proviseur du lycée de Baimbridge, qui était à la tête de la délégation, a déclaré : « Il y avait un sérieux malentendu, levé après un débat de fond sérieux. Nous demandons ce qui nous revient… »

Mobilisation des collégiens de Petit Bourg
Société | mercredi 31 janvier 2001 | Guadeloupe
Mardi les élèves du collège Félix Eboué de Petit Bourg ont organisé une marche dans les rues de la ville contre la violence. Les collégiens arboraient un ruban vert, symbole d’espoir et de non-violence. Une conférence-débat a ensuite réuni parents d’élèves et manifestants dans l’enceinte du collège, en présence de représentants des forces de l’ordre. Séverine Chicot, collégienne et organisatrice de cette mobilisation que l’objectif de la manifestation était « de briser la loi du silence qui entoure ce fléau, très présent en Guadeloupe. Nous voulons montrer que nous pouvons nous opposer à cette violence au quotidien. »

Municipales 2001 : Rififi à Petit Boug
Politique | mercredi 31 janvier 2001 | Guadeloupe
Depuis quelques semaines et à l’approche du 11 mars 2001, on peut dire que Petit Bourg est une véritable poudrière…Cette semaine encore, en marge d’un procès pour diffamation, Georges Louisor, l’ancien directeur de cabinet prétend avoir été passé à tabac par la famille de Dominique Larifla, le sénateur maire de Petit-Bourg. L’opposition tranchée entre les deux anciens alliés politiques dérape sur le terrain privé. Georges Louisor, affirme que la famille Larifla, l’auraient roué de coups… Pascal Larifla, l’un des membres la famille Larifla qui a été nommément mis en cause par Georges Louisor a précisé qu’il avait l’intention de porter plainte en diffamation contre ce dernier. De son côté Dominique Larifla, a accusé Georges Louisor d’être un "mythomane".