journal antilles Aujourd'hui dimanche 24 mars 2019 www.ntilles.com  

Brèves des Antilles (Martinique, Guadeloupe, Guyane, etc.)

Martinique | Guadeloupe | Guyane | Toutes les brèves

Le chauffard reste en prison encore deux mois
Divers | mardi 11 septembre 2001 | Martinique
Le tribunal correctionnel de Fort-de-France a condamné hier un automobiliste de 36 ans à deux mois de prison ferme. L’automobiliste incriminé était poursuivi pour blessure et homicide involontaire et conduite en état d’ivresse. En effet il avait deux grammes d’alcool par litre de sang. Le samedi 1er septembre, après une soirée bien arrosée il n’avait nullement hésité à prendre le volant. Les enquêteurs ont indiqué qu’arrivé à l’Estrade (Robert) il roulait en contre sens quand sa voiture a heurté un autre véhicule. , provoquant la mort du passager, un homme de 37 ans, le cousin de l’automobiliste. Deux blessés graves dont le chauffard sont à déplorer dans ce choc frontal. Dès sa sortie de l’hôpital samedi matin il a été placé en garde à vue à la brigade de gendarmerie du Robert sur instruction du parquet. Puis mis en détention provisoire au centre pénitentiaire de Ducos.Jugé lundi après-midi selon la procédure de comparution immédiate, la magistrature a requis à son encontre une peine de deux mois de prison ferme. Tandis que le ministère public avait requis six mois prison ferme. D’autre part le permis de conduire de l’automobiliste est annulé. Il devra attendre une année avant de pouvoir le repasser.

Nouvelle arrestation dans le gang à la voiture bélier
Divers | lundi 10 septembre 2001 | Martinique
Un 6ème individu a été appréhendé dimanche matin dans le cadre de l’enquête des casses à la voiture bélier. Apres le coup de filet de jeudi dernier avec l’interpellation de deux individus.Les enquêteurs ont de nouveau quadriller le quartier Château Bœuf dans la banlieue de Fort de France pour interpeller un jeune de 26 ans. Il était aux alentours de 7 heures 30 lorsqu’une douzaine d’hommes de la brigade de recherches ainsi que le peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie ont fait irruption au domicile des ses parents.Au cours de son arrestation il n’aurait opposé aucune résistance.Apres cette nouvelle arrestation, il y a maintenant 6 jeunes foyalais qui sont inquiétés dans cette affaire. L’enquête des gendarmes est encore loin de connaître son épilogue, il faut s’attendre dans les prochains jours à d’autres arrestations puisque les enquêteurs ont déjà formellement identifié les autres auteurs présumés de ces casses à la voiture bélier. Le jeune homme a été placé en garde à vue, il sera vraisemblablement présenté dans le courant de la journée au juge d’instruction.

Un conducteur sous les verrous après un accident !
Divers | samedi 8 septembre 2001 | Martinique
C’est lundi que le chauffard qui avait provoqué un accident mortel au Robert le 1er septembre dernier connaîtra la décision du juge. Il a été écroué samedi après midi.Le chauffard a été en fait placé en détention préventive dans l’attente du jugement de la semaine prochaine, ce sera lundi précisément. Il est poursuivi pour homicide involontaire avec circonstances aggravantes de conduite sous l’emprise alcoolique. Il risque la prison ferme. Le juge s’appuiera sur son passé de conducteur pour prendre sa décision finale. Petit rappel des faits, l’accident s’était produit le premier septembre aux alentours de 6 heures du matin au quartier Lestrades au Robert, au niveau du pont. Le conducteur mis en cause avait dépassé le taux d’alcoolémie autorisé et avait emprunté une voie de circulation de la nationale deux à contre sens. Dans une montée très accentuée, il est rentré en collision avec une autre voiture qui roulait elle, dans le sens normal de circulation. Dans ce véhicule les passagers ont été légèrement blessés. Cependant, dans la voiture qui roulait dans le sens contraire, le passager a trouvé la mort. La victime était âgée de 37 ans. Son chauffard gravement blessé a été acheminé vers l’hôpital de la Meynard à Fort de France, puis placé en garde à vue. Il a été déféré devant un magistrat ce samedi.

L’affaire des casses à la voiture bélier
Divers | vendredi 7 septembre 2001 | Martinique
Le retour à la réalité ne se fait pas sans mal pour les cinq jeunes interpellés dans l’enquête sur les casses à la voitures bélier. L’un devait passer le bac cette année, un autre entrait en apprentissage. C’est finalement en prison qu’ils vont pouvoir méditer sur leurs vacances 2001. Avec 23 casses réalisés en deux mois, le juge Cantinol n’a pu que prononcer leur placement en détention. Ils sont mis en examen pour vols en ande organisée et risquent la Cour d’Assises.

Nouvelle polémique autour du carburant
Divers | vendredi 7 septembre 2001 | Martinique
L’union des syndicats des taxis collectifs demande l’annulation des dernières augmentations du prix de l’essence, plus 11 centimes pour le mois d’août. La SARA, de son côté, plaide pour un nouveau coup de pouce de 15 centimes. Selon les dirigeants de la Société de Raffinerie des Antilles, cette nouvelle hausse permettrait de suivre les fluctuations des cours de pétrole brut. Dans un tract qui circule en ce moment au sein des transporteurs, l’USTC évoque la menace d’une grève générale non-limitée Une plate-forme revendicative a été élaborée. Elle demande l’annulation des augmentations de carburant, la stabilisation des prix sur trois ans, la détaxation pour les transporteurs et la mise en place d’une cellule de réflexion réunissant les autorités politiques, les usagers et les professionnels.

Rentrée sur fond de grogne pour les transporteurs
Société | vendredi 7 septembre 2001 | Martinique
Les transporteurs scolaires ont aussi leur mot à dire en cette période de rentrée. Confrontés à une certaine déreglementation, ils demandent à l’autorité de tutelle, le Conseil Général, une nouvelle concertation sur la mise en place du service de transport. Deux sujets préoccupent les transporteurs principalement: la revalorisation des tarifs et la sécurité dans les bus. Certains bus serviraient à l’insu des chauffeurs à la revente de drogue.

Un sauvetage réussie en pleine mer
Divers | vendredi 7 septembre 2001 | Martinique
Jeudi matin, un Puma de l’armée de l’air basées en Martinique à du décoller de Fort de France afin d’aller porter secours à trois hommes embarqués sur un bateau.Lors de cette intervention délicate, le bateau se trouvait à 180 km de la Martinique. La veille, une explosion s’était produite sur le cargo battant pavillon portugais et il y a eu trois blessés. Leurs soins necessitaient une évacuation en centre hospitalier. Ils souffrent essentiellement de brûlures. Leurs jours ne seraient plus en danger.

L’enquête sur les casses à la voiture bélier avance
Divers | jeudi 6 septembre 2001 | Martinique
Les commerçants foyalais (Fort de France) retiennent leur souffle. L’enquête sur les nombreux vols à la voiture bélier semble depuis quelques jours trouver son épilogue.Apres l’arrestation d’un homme de 28 ans à St Joseph à l’issue d’une course poursuite la semaine dernière. Quelques jours plus tard un autre ayant appris l’arrestation d’un membre du gang s’était présenté aux forces de l’ordres. Les gendarmes de la brigade de recherche de Fort-de-France et du Marin, appuyés par les policiers de Fort-de-France ont interpellées entre mardi soir et mercredi trois autres individus. depuis mardi soir. Si les enquêteurs ont saisi très peu d’objets, ils disposent assez d’éléments mettant en cause les individus qui ont été arrêtés. Ils sont originaires de Fort-de-France, la plupart du quartier Chateauboeuf. Ils ont entre 20 et 28 ans, ils sont tous connus des services des forces de l’ordre et de la justice pour avoir été condamné pour des affaires de vol.La grande majorité des articles volés étaient écoulés dans les cités foyalaises. Le gang des casses à la voiture bélier se donnaient rendez-vous du côté de l’immeuble Pat, à Chateauboeuf, mettaient en place leur stratégie avant de mettre leur plan à exécution. Depuis la mi-juin c’est au total 23 commerces du chef lieu et en commune qui ont fait les frais de cette bande. Principales victimes, les magasins de vêtements de sports et de matériel hifi-vidéo et informatique, mais aussi des stations services. L’enquête s’accélère, puisque les enquêteurs ont déjà formellement identifié les autres auteurs présumés de ces casses à la voiture bélier: environ six personnes. Avec l’information judiciaire ouverte pour vols en réunion, ces jeunes risquent la Cour d’assises; à savoir des peines de prison allant de 15 à 20 ans.

Les transporteurs scolaires vont saisir la justice !
Société | jeudi 6 septembre 2001 | Martinique
Au cours d’une conférence de presse mercredi à Trinité, l’association des transporteurs scolaires de la Martinique Jean Dorsan le président de l’association a mit en relief, la volonté des professionnels de proposer un service de qualité. Mais les professionnels ont surtout dénoncé les manquements du conseil général. Ils comptent bien saisir la justice à l’encontre de l’assemblée départementale pour non-respect de la réglementation. Principal motif, la revalorisation tarifaire n’est pas appliquée. Ils indiquent qu’ils subissent un important manque à gagner, puisque selon eux aucun rattrapage n’est possible puisqu’il n’existe pas de principe de rétroactivité. L’association des transporteurs scolaires de la Martinique des transporteurs s’insurgent aussi contre les retards pris par l’administration pour délivrer certaines pièces essentielles à leur travail. Par exemple c’est le cas des documents appelés ordre de service, impératifs au nombre des papiers que les gendarmes peuvent réclamer aux chauffeurs des bus en cas de contrôle. L’association des transporteurs scolaires de la Martinique demande que la part versée par le département augmente afin de soulager le porte-monnaie des parents. Renforcement aussi de la sécurité dans les bus. Puisque désormais, les parents qui inscrivent leurs enfants devront venir avec eux, afin qu’ils soient tenus informés de l’attitude de leurs enfants. Cette disposition a été prise suite à la découverte de drogue dans les fauteuils d’un bus. D’autre part, pour les transporteurs il ne sera plus question de bloquer les routes pour faire entendre des revendications. Ils ont décidé de s’en remettre à la justice pour régler les problèmes avec le Conseil Général.

Guy Lordinot devrait être confirmé à son poste
Politique | mercredi 5 septembre 2001 | Martinique
Dans une semaine Guy Lordinot, le maire actuel de Sainte devrait savoir s’il garde son fauteuil. Le tribunal administratif de Fort-de-France examinait hier le recours en annulation visant l’annulation de l’élection du maire de Sainte-Marie. Le commissaire du Gouvernement a requis mardi la confirmation du scrutin du 11 mars. Il semble bien que les arguments soutenus par Gérard Florent, candidat malheureux, n’a pas convaincu le magistrat. D’autant plus que Guy Lordinot avait confortablement été réélu. Le commissaire du gouvernement a finalement demandé aux magistrats du tribunal administratif de Fort-de-France de confirmer la réélection du maire sortant à la tête de Sainte-Marie. Selon Jean-Claude Démar, Gérard Florent n’a pas été en mesure de rapporter la preuve des éléments soutenus à la barre. Le candidat malheureux a expliqué que le maire sortant a utilisé le matériel et le personnel municipal à des fins électorales. « Sans oublier les nombreuses pressions exercées sur certains électeurs » a martelé Gérard Florent. Avant de conclure : « Le maire sortant a fait voter de nombreux samaritains vivant dans l’hexagone. Il a ensuite organisé une grande fête à Paris pour les remercier. » Des arguments qui ont fait sourire Dominique Nicolas. « Je pense qu’on pourrait dire également que des martiens sont venus voter à Sainte-Marie pour Lordinot » a rétorqué l’avocat du maire sortant. Si le tribunal suit les réquisitions du Commissaire du Gouvernement, Guy Lordinot pourra alors se consacrer pleinement aux législatives de 2002. On murmure qu’il a l’intention de se présenter à ce scrutin en compagnie d’Athanase Jeanne-Rose qui, a remporté la municipalité de Saint-Joseph. Le tribunal a également statué sur les comptes de campagne de deux autres candidats: Dominique Diser et Eddy Capitaine – qui ont été refusés par la commission. Le commissaire du gouvernement a requis l’inéligibilité de premier et l’annulation de l’élection du second avant de le déclarer lui aussi inéligible. La décision sera rendue sous huitaine.