journal antilles Aujourd'hui vendredi 24 mai 2019 www.ntilles.com  

Brèves des Antilles (Martinique, Guadeloupe, Guyane, etc.)

Martinique | Guadeloupe | Guyane | Toutes les brèves

Un incendie ravage 3 maisons
Divers | mardi 4 septembre 2001 | Martinique
Dans la commune du Vauclin (sud -est),la stupeur était de taille lundi après midi. Un incendie s’est déclaré à la cité Les Floralies ravageant 3 maisons. Un enfant de 3 ans a été retrouvé carbonisé sur son lit. Au moment du sinistre il se trouvait seul avec son frère de 7 ans. Ce dernier a pu s’échapper des flammes pour donner l’alerte.Un enfant de 3 ans meurt carbonisé. Les pompiers du Vauclin ont fait appel à leurs collègues des communes voisines pour venir à bout du sinistre après 2 heures de lutte environ. Le feu s’est déclaré vraisemblablement au 1er étage d’un appartement de cette cité située à l’entrée du bourg. Selon les témoins qui étaient sur place tout à été très vite, une épaisse fumée s’est dégagée d’une toiture, puis le feu s’est ensuite propagé à une grande vitesse par le toit pour gagner les appartements proches. Les pompiers arrivés sur place ont tout fait pour empêcher que les flammes n’atteignent les autres appartements de cette cité qui compte une soixantaine de maisons de 1 à 2 étages. Le petit Jean-Luc âgé de 2 ans a été retrouvé carbonisé sur son lit situé au premier étage du domicile de ses parents. Il était en compagnie de son frère aîné de 7 ans. Les pompiers ainsi que les riverains ont tout essayé pour sauver l’enfant des flammes, mais le feu les a vaincu. Les parents n’étaient pas présents au moment du drame. Une enquête est en cours pour connaître l’origine exact du sinistre. les services sociaux du Vauclin ont pris en charge les 3 familles qui ont tout perdu dans cet incendie.

7500 professeurs à la pré-rentrée
Société | lundi 3 septembre 2001 | Martinique
Avant les élèves à partir de mercredi, les enseignants de l’Education Nationale font leur rentrée...7500 professeurs se sont rendus ce matin dans leur établissement pour découvrir leur emploi du temps et les classes qu’ils devront suivre tout au long des neuf mois à venir. Pour ceux qui vont effectuer leur première année en Martinique, le Recteur organisait une rencontre ce week-end...Marcel Morabito a présenté aux 400 nouveaux enseignants les spécificités de notre académie...Parmi ces nouveaux, beaucoup sont des Originaires de la Martinique et effectuent ainsi leur retour après plusieurs années passées dans l’Hexagone ou dans un autre département.

L’USTC lève sa menace de grève
Société | lundi 3 septembre 2001 | Martinique
Les chauffeurs de Taxis collectifs de l’USTC ont levé leur menace de grève.La possibilité d’un mouvement d’humeur avait été évoquée pour cette semaine par le syndicat.Finalement, ses responsables préfèrent attendre la venue d’un émissaire du Ministère des Transports , probablement la semaine prochaine...Les Taxis-co réclament une réorganisation globale du transport inter-urbain de personnes dans le département...Ils dénoncent aussi certaines pratiques qui tendent à se répandre au sein de leur profession.C’est ainsi que les chauffeurs seraient de plus en plus nombreux à ne pas respecter leur ordre de passage dans les gares routières.A Fort de France par exemple, cette technique, dite du YOYO, permet aux moins scrupuleux de passer devant leurs confrères en attente de clientèle.Ils réclament donc une meilleur organisation de la profession.

Rodolphe Désiré écrit au ministre délégué à la santé
Société | samedi 1 septembre 2001 | Martinique
Le sénateur de la Martinique attire l’attention de Bernard Kouchner sur je cite le retard de développement du secteur de la santé en Martinique, et sur les dysfonctionnements engendrés par l’organisation administrative du service médical de l’assurance maladie dans le département.Selon Rodolphe Désiré l’offre et la qualité des soins chez nous doivent encore être améliorés. Le maire et conseiller général du Marin estime aussi que l’organisation du service médical de l’assurance maladie en Martinique est loin d’être adapté au statut département région de ces territoires. Le parlementaire évoque enfin la suppression de la direction régionale du service médical source notamment à son avis de coûts supplémentaires.

Clin d’oeil sur la rentrée
Société | vendredi 31 août 2001 | Martinique
Serge Letchimy prépare sa Première rentrée scolaire...Le successeur d’Aimé Césaire à la tête de la municipalité de Fort de France a de quoi faire...Les services techniques de la capitale martiniquaise doivent préparer l’accueil de 14.000 élèves scolarisés dans plus de 60 écoles ...Des millions de francs ont dû être investis : pour la sécurisation des salles informatiques, pour les revêtements des cours de récréation ou encore pour les cantines scolaires... Côté Conseil Général, le département a investi 130 millions de francs pour la préparation de cette rentrée scolaire...Cette année, l’accent a été notamment mis sur l’amélioration des cantines et des plateaux sportifs...Par ailleurs, le programme d’informatisation des 40 collèges se poursuit...Exemple : Le collège de Place d’armes sera bientôt doté d’un laboratoire de langues multimédia.

Les marins pêcheurs s’inquiètent de la pollution
Société | vendredi 31 août 2001 | Martinique
Les sujets de préoccupation s’accumulent pour les professionnels de la pêche...Selon eux, un nouveau danger menace les poissons et, en général, tout le milieu marin qui ceinture la Martinique...Et cette fois encore, c’est l’Homme qui à l’origine de cette pollution. La multiplication actuelle des stations d’épuration traitant les ordures ménagères pose en effet le problème des rejets des déchets de ces stations... Dans la plupart des cas, c’est la solution d’un « émissaire en mer » qui est choisie...Il s’agit d’une canalisation qui va déverser les boues polluées en mer, à quelques centaines de mètres du rivage...Un véritable scandale pour les pêcheurs : on leur demande de ne pas travailler auprès des embouchures de ces tuyaux mais on les prive d’information sur la qualité réelle de ce qui est rejeté...Les marins-pêcheurs tirent donc la sonnette d’alarme et demandent des analyses de l’eau de mer à la sortie des canalisations.

Les billets d’Euros sont là !
Economie | jeudi 30 août 2001 | Martinique
Les billets d’Euros sont arrivés en martinique. 42 palettes de catons. Une arrivée par avion gros porteur spécial en toute discrétion et dans le secret. Pour cette opération un déploiement de moyens conséquent était visible. Des militaires armés autour de l’aéroport, des gendarmes, la marine nationale.... Les billets d’Euros sont arrivés mercredi après midi par un avion gros porteur qui s’est posé dans la zone fret de l’aéroport du Lamentin. Dès le matin les abors de l’aéroport étaient étroitement surveillés par des militaires armés, des gendarmes, au large dans la baie un navire était aussi mobilisé. Pour cette deuxième opération l’institut des départements d’outre mer (IEDOM) avait en charge de superviser cette cargaison composée de 42 palettes de cartons dont le montant exact n’a pas révélé. L’ensemble de la cargaison été stockée dans les coffres de l’IEDOM. Dans quelques mois les billets et pièces d’Euros seront dans les coffres des différentes banques de la place avant d’être dans le porte monnaie des Martiniquais.

Arrestation éclair des braqueurs de St Joseph !
Société | mercredi 29 août 2001 | Martinique
Apres la tentative d’hold-up de la semaine dernière à La Poste de Petit Bourg à Rivière Salée (sud de l’île), hier deux malfrats dont l’un est armé d’un fusil à canon scié, ont pénétré dans le bureau de poste de Saint-Joseph (centre de l’île).En effet mardi, vers 7h45, deux jeunes âgés d’une vingtaine d’année ont fait irruption dans le bureau de Poste, pour faire main basse sur la caisse. Finalement ils vont repartir uniquement avec des fonds de caisse et des bijoux des guichetiers, puisque le coffre du bureau de Poste est sécurisé. Il ne s’ouvre qu’après 15 minutes...Pendant que les braqueurs s’affairent à récupérer un bien maigre butin, un témoin appelle les gendarmes de la commune avec son téléphone portable. Les gendarmes vont immédiatement arriver sur place, et après une course-poursuite à pied dans les rues de la commune, les malfaiteurs sont rapidement et l’ensemble du butin ainsi que l’arme ayant servi au braquage a pu être récupéré. Les réactions n’ont pas tardé à se faire connaître, comme celle par exemple du conseiller général de Saint-Joseph. Interrogé par nos confrères d’RCI, il s’est dit choqué par ce qui s’était passé et profondément ému comme le reste de la population. Yann Monplaisir a aussi exprimé sa satisfaction face à l’efficacité des forces de l’ordre qui ont rapidement interpellé les malfaiteurs. « Très souvent les autorités considèrent Saint-Joseph comme une zone tranquille. Les Joséphins savent parfaitement qu’il en est rien et que la proximité de la commune avec des foyers de délinquance ne joue pas en faveur de la population qui se sent alors menacée. Dire que les statistiques sont favorables en termes de délit et que le taux d’agression baisse est faux a encore ajouté le conseiller général de Saint-Joseph.Satisfaction aussi pour Thierry Rousseau, le commandant de la compagnie de brigade de gendarmeries: « souvent les gendarmes sont surpris par les braquages parce que les gens ne peuvent pas ou n’ont pas le temps de nous avertir. Ce qui fait que les gendarmes sont prévenus une fois le braquage terminé. »De son côté le responsable de l’agence a tenu à tiré son chapeau pour ses collègues qui su tenir le coup car ils n’ont pas paniqué. Le bureau de la poste devrait rester fermé ce mercredi.

Beuze vs De Gentil toujours pas d’issue
Société | mercredi 29 août 2001 | Martinique
La situation est revenue au calme hier devant l’usine Azurel au Marin, au lendemain des incidents qui ont fait deux blessés. Une femme qui avait chuté sous les roues d’une camionnette et le chauffeur de ce véhicule suspecté d’avoir foncé sur le groupe...L’homme, pris à partie par la foule, a échappé à un véritable lynchage.Les consorts Beuze sont toujours mobilisés et bloquent l’entreprise. Ils espèrent un règlement du litige qui les oppose à la famille de Gentile propriétaire de l’usine Azurel.Les deux familles revendiquent la propriété d’un terrain de 130 hectares situé à l’Anse Noire à Sainte-Anne (sud de l’île). Il s’agit d’une affaire qui remonte à une cinquantaine d’années. Le notaire Me Georges Oua-Siron mis en cause dans ce dossier réagit et estime faire l’objet d’accusations injustes. « On me reproche d’avoir communiquer des pièces prouvant que l’usine a bien fait l’acquisition de la parcelle et que l’argent a été versé à la caisse des dépôts et consignations. Or, en tant qu’officier ministériel je suis obligé de le faire. Et je n’ai fait que poursuivre la procédure engagée par mon prédécesseur. En quoi suis-je responsable de la situation malheureuse qui affecte la famille Beuze ? » Reste que le blocage de l’usine se poursuit depuis jeudi dernier. Une situation qui préoccupe la direction et les 25 salariés de l’usine.La direction envisagerait d’ailleurs une mise en chômage technique.Les salariés réclament aujourd’hui le respect de leur droit au travail.

L’usine Azurel toujours bloquée
Société | mardi 28 août 2001 | Martinique
Dans le litige qui oppose la famille Beuze à Jean Michel de Gentil...La tension est montée d’un cran hier fin de matinée au Marin où des manifestants proches des consorts Beuze ont érigé un barrage à hauteur du carrefour à l’entrée de la commune. On a frôlé le pire lorsqu’un camion à heurté l’une des manifestantes.Il aura fallut l’intervention des gendarmes de la compagnie du Marin, pour éviter que le chauffeur du camion ne soit lynchée. En effet, ce dernier sérieusement blessé a été hospitalisé.D’après les premier éléments de l’enquête, le camionneur aurait accidentellement heurté la jeune femme.