journal antilles Aujourd'hui lundi 9 décembre 2019 www.ntilles.com  

En HAITI : Victoire de la Famille LAVALAS

Publié le lundi 22 mai 2000
© Pancho

 En HAITI : Victoire de la Famille LAVALAS lors du 1er tour des législatives du 21 mai.

Les résultats ne sont pas encore définitifs, (ils le seront la semaine prochaine lorsqu’ils seront rendu publics par le CEP, le Conseil Electoral Provisoire après une période de contestation légale de 72 heures) mais selon des résultats partiels, le parti de l’ancien président haïtien Jean-Bertrand ARISTIDE, la famille Lavalas, a obtenu une large victoire lors de ce 1er tour.

Les Législatives

Le parti a obtenu 14 sénateurs dès le 21 mai dernier, des résultats partiels qui portent sur 7 des 9 départements du pays. L’ancien président haïtien de 1991 à 1996 compte parmi les sénateurs élus bon nombres de ses proches comme Joseph MEDARD en Artibonite, Yvon FEUILLEE dans le sud ou encore Fourel CELESTIN pour le sud-est.
Bon résultat aussi dans les rangs des candidats à la députation: une dizaine d’entre eux ont été élus et une vingtaine d’autres sont en ballottage favorable.
Des résultats provisoires qui laissent à penser que le parti de Jean-Bertrand ARISTIDE devrait avoir la majorité absolu au parlement haïtien. Les habitants étaient appelés à élire 19 sénateurs sur les 27 que compte la chambre haute et à renouveler dans sa totalité la chambre des députés qui comptent 83 élus.

Les municipales

Pour l’instant, sur 27 municipalités, 18 sont désormais au mains de Lavalas, dont celle de Port au Prince, la capitale.
La ville, peuplée de 2,4 millions d’habitants sera désormais administrée par une femme médecin, Marie-Yves DUPERVAL. Au total les haïtiens devaient élire 133 maires.
Du côté de l’opposition on conteste la validité des ces élections en arguant qu’elles ont été l’objet d’une fraude massive.
Des accusations auxquelles a répondu la mission d’observation électorale de l’OEA, l’Organisation des Etats Américains affirme ne pas avoir constaté de fraude massive globale mais tout au plus quelques irrégularités sans incidences majeures sur le scrutin.
Quoiqu’il en soit, ce 1er tour a conforté la position du mouvement La Famille Lavalas sur l’échiquier politique haïtien, un parti qui domine la scène politique du pays depuis dix années maintenant et qui attend avec impatience le deuxième tour des élections législatives le 25 juin prochain.

Nathalie CHILLAN