journal antilles Aujourd'hui lundi 9 décembre 2019 www.ntilles.com  

Un numéro contre le racisme.

Publié le dimanche 4 juin 2000
© Pancho

 Depuis le 16 mai, toute personne résidant dans les DOM, comme en France Métropolitaine, victime ou témoin d’un acte de discrimination raciale, peut composer le « 114 » pour accéder à un service gratuit d’écoute.
Au bout du fil, un interlocuteur donne des informations sur la législation et les contacts possibles sur les syndicats ou les associations de lutte contre le racisme. Les écoutants auront également pour mission d'aider les victimes qui souhaiteraient exercer un recours.
Les originaires d'Outre-mer commencent seulement à prendre connaissance de cette possibilité qui leur est offerte.
les présidents d'associations antillo-guyanaises n'ont pas caché que " ce dispositif vient un peu tard mais il sera fort utile". De nombreux antillais citent à ce propos deux cas prochainement cités devant les tribunaux, l'affaire Manette - affaire opposant une femme guadeloupéenne à la direction de la RATP suite à des échanges d'insultes- ou encore l'affaire Golitin- un jeune guyanais qui aurait été passé à tabac avec insultes dans un commissariat. Seule note discordante au sein de ce tissu associatif, le collectif Egalité, dont un des vice-présidents, le guadeloupéen, Luc Saint-Eloi, se montre sceptique sur une mesure qui "donne à la justice la possibilité de se prononcer sur des dossiers douloureux mais qui risquent de dispenser l'Etat de promulguer des lois qui contraignent plus lourdement les auteurs de faits ou de propos racistes ". Dans quelques semaines on devrait en savoir davantage sur l’origine des appels, le ministère de l’intérieur va procéder aux premières études statistiques.